La liquidation du régime matrimonial

Dans la majorité des cas, divorcer signifie également procéder à la liquidation du régime matrimonial.

Cette opération, qui se révèle souvent complexe, exige de dresser un inventaire des rapports patrimoniaux des époux dans le but de faire les comptes et déterminer, in fine, la part qui sera attribuée respectivement à chacun d’eux.

Selon les cas, la liquidation du régime matrimonial pourra intervenir dans le cadre de la procédure de divorce, ou postérieurement, par le biais d’une nouvelle procédure distincte, avec ou sans la collaboration d’un notaire.

Il faudra naturellement conjuguer avec l’existence ou non d’un contrat de mariage, et, en tout état de cause, favoriser la liquidation amiable du régime matrimonial.